Les invalides tableau - praha-hotel.ru

Tableau de Napoléon Ier, empereur des Français - Musée de l Armée

Il n'y a pas de valides dans le tableau. Nos anciens combattants semblent coupé du monde - Les détails : Le sexe du joueur de droite est apparent (perte de dignité?) Un joueur à deux cartes identiques (on peut être mutilé et garder sa personnalité). «. Il fallait que je vive ça. Je le voulais il faut que je vois tout de mes propres yeux ». Il a combattu pour lAllemagne lors de la 1ere Guerre Mondiale en France et en Russie.

Les cartes à linverse sont blanches, très claires. Les couleurs assez claires des personnages les mettent en valeur. Cette technique est celle du clair obscur déjà utilisé par Caravage ou La Tour par exemple. Mouvements de pensée, il est inspiré par le futurisme et lexpressionnisme, deux mouvements artistiques. Il participa au mouvement Dada. Un tableau expressionniste: Le cri de Munch. Le cri, Edvard Munch, description de l'oeuvre - Les personnages, trois personnages sont assis autour dune table, jouant au skat, un jeu de cartes allemand.

Une époque daprès-guerre où, dans les vitrines de la rue la plus animée de Dresde, se mêlent accessoires de modes de prothèses; sur les trottoirs, les mutilés mendient ou vont fièrement sur leur chariot de fortune alors que le monde des biens portants, au dessus deux, les ignore. La représentation du conflit voit ses codes nécessairement évoluer du fait de la brutalité des combats. Vallotton utilise les ressources du cubisme pour peindre des "forces figuration de la guerre profondément plus vraie que la reproduction de ses effets matériels.

Le personnage de droite porte le croix de fer allemande sur son vêtement. C'est une décoration qui récompense la bravoure des soldats. On peut donc supposer qu'il n'est pas antimilitariste mais plutôt fier d'avori combattu. Largeur : 1,46 m, poids : N inventaire : 21889 ; Eb 1518, historique : 1976, achat à la Galerie di Meo, Paris, localisation dans le musée (nom salle, n de vitrine) : Département des deux guerres mondiales : «salle des Poilus».