Les mysteres du lac avis - praha-hotel.ru

M : critiques de livres : Les mystères du lac

Et le Fantastique dans tout cela? Il est présent. Aussi timoré que l'enquête, il pointe son nez par de délicieux moments. Il y a cette femme La Dame une centenaire de couleur. Elle a des pouvoirs mystiques. J'aurai aimé qu'elle soit plus présente dans le livre. Toutefois, elle jouera un rôle majeur. Cory, aussi, possède certains facultés tout comme son père. Il est hanté pas un rêve étrange. Robert McCammon nous narre une fabuleuse odyssée, celle de son enfance bien qu'enjolivé, et quand on sait qu'il l'a écrit en six mois. J'ai aimé ses tournures de phrases, son écriture.

Critique de la rédaction, pas mal, le scénario parvient à entretenir le suspense jusqu'au bout. Le dénouement est surprenant.

Il est une valeur sûr. Ce qui est bien avec Robert McCammon, c'est qu'a chaque lecture le thème est différent. Après avoir goûté au joie de la lycanthropie, frissonné avec des Aliens et visité une ville régie par les femmes, celui-ci est orienté vers son enfance.Étonnant que la traduction du titre dans notre belle langue, puisque le titre originale est. Je pourrai aussi parler de la narration à la première personne, genre que je déteste, mais elle est ici souvent mélangé avec la troisième personne. Ce roman comporte de temps à autre des longueurs (moins pesante que celles de Stephen King mais je ne me suis pas lassé (bien que je n'ai pas aimé le passage dans le train).Je pourrai. Bien que je susse la finalité, j'ai été scotché par les dernières pages. Il m'était impossible de lâcher le livre. Un très bon final qui parachève cette histoire. La dernière partie intitulé «Zephyr tel qu'il est» provoque un maelstrom d'émotions et de mélancolies.